centre international de poésie Marseille
ACCUEIL
 
LE CIPM
Présentation
Coordonnées
Adhérer
AUTEURS
PUBLICATIONS
[à télécharger]
Hors collection
CCP - cahier critique de poésie
CCP en ligne
Cahiers du Refuge
Le Refuge
Le Refuge en Méditerranée
Import / Export
Un bureau sur l'Atlantique
Actes de colloques
cent titres
[autres...]
Le Clou dans le Fer
PHONOTHÈQUE
RÉSEAU
Adresses
Liens

BIBLIOTHÈQUE

ARCHIVES
Expositions
Manifestations
Les Inédits
Résidences
Ateliers
Traduction
Conférences

EXPOSITIONS

Alpha, beta, carta


Exposition proposée par l'Oucarpo
Imprimer cette page


du vendredi 6 février au samedi 18 avril 2015



Marie Chéné, Guillaume Monsaingeon

Emilio Isgrò, Mappamondo, 2008




Alpha, beta, carta

Exposition proposée par l’Oucarpo
Ouvroir de cartographie potentielle

Vernissage
suivi d’interventions de
Marie Chéné et Guillaume Monsaingeon

Le vendredi 6 février 2015 à 18h30

La relation des cartes aux mots est vieille comme les cartes, sans avoir été vraiment traitée.
(...) Si les cartes donnent à voir et à croire, les toponymes font exister l’espace et les cartes figent parfois plus qu’elles n’inventent.




voir
plan de salle et liste des œuvres exposées



L’Ouvroir de cartographie potentielle

Malgré une apparente similitude, la situation de l’Oucarpo n’a que peu à voir avec celle de son ancêtre oulipien il y a plus d’un demi-siècle. La littérature, même non potentielle, était déjà donnée d’emblée comme foyer d’expression et d’émotions. L’une des tâches de l’Oulipo consistait même à souligner combien rigueur et logique traversaient déjà cette ardeur. Les mathématiques se trouvaient ainsi convoquées pour leur vertu heuristique, leur capacité à secréter du texte, du jeu, du récit.

Le point de départ de l’Oucarpo est tout autre : la cartographie s’est peu à peu constituée en ensemble codifié de pratiques et de règles. L’abandon au XIXe siècle des termes « cosmographe », « géographe » ou « peintre » au profit du « cartographe » confirma l’irruption d’une conception souvent techniciste et restrictive. Il s’agissait désormais de produire des objets et dispositifs cartographiques efficaces qui pourraient en second lieu et comme par rebond se montrer esthétiques ou producteurs d’affects. Là où l’Oulipo entendait valoriser la rigueur littéraire, l’Oucarpo doit donc aujourd’hui valoriser l’expression comme réalité propre aux opérations cartographiques.

– Guillaume Monsaingeon in ' ' ' Le Cahier du Refuge ' ' ' 237.


Artistes présentés :

David Bessis, Sébastien Biniek, Marie Chéné, Pietro Corraini,
Angela Detanico et Rafael Lain, Pierre di Sciullo, Mourad El Amouri,
Gilles Esposito-Farèse, Tim Fishlock Jérémy Garniaux et Elsa Vanzande,
Eric Giraud, Fathia Haski, David Heyman & Ben Sheesley,
Olivier Hodasava, Ian Holcroft, Howard Horowitz, Zsuzsanna Ilijin,
Bouchra Khalili, François Marcziniak, Oucarpo, Carl Pappenheim,
Jacques Ponzio, David Poullard, Hélène Pourchet,
Lizá Ramalho & Arturo Rebelo, David Renaud, Marc Saenko,
Franck Scurti, Hendrik Sturm, Jeremy Wood,

avec la collaboration involontaire d’oucarpiens plagiaires par anticipation :
John Cary, Emilio Isgrò, Louise Marcheix,
Franz Schrader, Stendhal, Alexandre Vuillemin,
ainsi que plusieurs artistes et cartographes anonymes.

Commissariat :
Guillaume Monsaingeon




lire aussi :
237


écouter :
Itinéraire à tu et à toi
De nom de commune en nom de commune


 

MA COMMANDE
LETTRE D'INFO
CCP 33
ACTUALITÉ
expositions :
Quand pensez-vous ?
manifestations :
Les Usagers du cipM 2017
les inédits :
Inédits 2017
résidences :
Vincent Tholomé
vient de paraître :
262
CCP 34-1
L'hypothèse Tanger
Une aventure de Tanger

en écoute :
Ly Hoang-Ly
Jean-Pierre Bertrand
Estella Comellas
Daniel Charles
Jena Osman
Hélène Gerster
Christophe Tarkos
Shuntaro Tanikawa
Arno Calleja
Marie de Quatrebarbes

retour en haut de page Mentions légales Crédits Coordonnées retour en haut de page