centre international de poésie Marseille
ACCUEIL
 
LE CIPM
Présentation
Coordonnées
Adhérer
AUTEURS
PUBLICATIONS
[à télécharger]
Hors collection
CCP - cahier critique de poésie
CCP en ligne
Cahiers du Refuge
Le Refuge
Le Refuge en Méditerranée
Import / Export
Un bureau sur l'Atlantique
Actes de colloques
cent titres
[autres...]
Le Clou dans le Fer
PHONOTHÈQUE
RÉSEAU
Adresses
Liens

BIBLIOTHÈQUE

ARCHIVES
Expositions
Manifestations
Les Inédits
Résidences
Ateliers
Traduction
Conférences

MANIFESTATIONS

Résidences en Méditerranée

Imprimer cette page


le vendredi 4 décembre 2015, à 19h00

Avec :
Lola Créïs, Anne Kawala, Danielle Mémoire

© Photographie : Philippe Ulysse.




Soirée de présentation des résidences en Méditerranée du cipM

Vendredi 4 décembre 2015
à 19h


Présentation :
Emmanuel Ponsart
Lectures :
Lola Créïs, Anne Kawala, Danielle Mémoire.


Résidences en Méditerranée

Tanger :
Emmanuel Hocquard, Pascal Poyet, Philippe Pigeard, Jean-Michel Espitallier, Caroline Sagot-Duvauroux, Danielle Mémoire, Lola Créïs, Luc Bénazet, Anne-James Chaton, Éric Audinet.

Beyrouth :
Jean-Charles Depaule, Anne Kawala, Pierre Parlant.

Prenant la suite des résidences à Marseille créées en 1990, les résidences en Méditerranée sont inaugurées en 2006 à Tanger – avec l’aide de l’Institut français de Tanger – avec Emmanuel Hocquard comme premier résident. Depuis, ce programme de résidences a accueilli Pascal Poyet (2008), Philippe Pigeard (2009), Jean-Michel Espitallier (2010), Caroline Sagot-Duvauroux (2011), Danielle Mémoire (2012), Luc Bénazet (2013), Anne-James Chaton (2014) et Éric Audinet (2015). Une deuxième résidence créée au Liban (Beyrouth et Saïda, avec l’aide du service livre de l’ambassade de France) a permis d’accueillir Jean-Charles Depaule (2010), Anne Kawala (2011) et Pierre Parlant (2015).
Les résidents français sont donc envoyés sur le pourtour méditerranéen tandis que les résidents étrangers le sont à Marseille.

Résidences mises en place pour radicalement contrecarrer la pratique de la « résidence chez soi ». Installer les résidents dans un dépaysement géographique d’abord, mais aussi sonore, culturel, et linguistique.
Dépaysement augmenté par le choix des villes méditerranéennes de résidence – Tanger et Beyrouth –, villes multiculturelles, à l’histoire riche, villes de croisements, de frottements de civilisations, de cultures, de langues, villes de passages migratoires.

Ajouter que ces résidences sont des résidences de création, dédiées quasi exclusivement au travail d’écriture (ce qui n’empêche pas la possibilité laissée aux résidents de quelques rencontres avec des scolaires, des étudiants…).

L’une de ces résidences est basée au Maroc, au Maghreb, l’autre au Liban au Machrek ; notre dispositif sera bouclé lorsque nous aurons trouvé une ville correspondant à nos critères de résidence sur un pays de la rive nord de la Méditerranée, ville que nous recherchons actuellement.




lire aussi :
246


écouter :
Danielle Mémoire
J'ai repensé...
Non, tu n'as rien vu...

 

MA COMMANDE
LETTRE D'INFO
CCP 33
ACTUALITÉ
expositions :
Les invités
Les invités
manifestations :
Dimitri Bortnikov
Éditions Contrat Maint
Revue fondcommun, séance publique de travail
résidences :
Vincent Tholomé
vient de paraître :
260
CCP 33-5
CCP 33

en écoute :
Ly Hoang-Ly
Jean-Pierre Bertrand
Estella Comellas
Daniel Charles
Jena Osman
Hélène Gerster
Christophe Tarkos
Shuntaro Tanikawa
Arno Calleja
Marie de Quatrebarbes

retour en haut de page Mentions légales Crédits Coordonnées retour en haut de page