centre international de poésie Marseille
ACCUEIL
 
LE CIPM
Présentation
Coordonnées
Adhérer
AUTEURS
PUBLICATIONS
[à télécharger]
Hors collection
CCP - cahier critique de poésie
CCP en ligne
Cahiers du Refuge
Le Refuge
Le Refuge en Méditerranée
Import / Export
Un bureau sur l'Atlantique
Actes de colloques
cent titres
[autres...]
Le Clou dans le Fer
PHONOTHÈQUE
RÉSEAU
Adresses
Liens

BIBLIOTHÈQUE

ARCHIVES
Expositions
Manifestations
Les Inédits
Résidences
Ateliers
Traduction
Conférences

ATELIERS

Jeunes publics

L’appel du large


Jack London dans les mers du sud
Imprimer cette page


De octobre 2017 à décembre 2017

Intervenantes :
Esther Salmona, Sarah Kéryna



Dans le cadre de l'exposition

Jack London dans les mers du sud

au Musée d'arts Africains, Océaniens, Amérindiens
(Centre de la Vieille Charité)
du 8 septembre au 7 janvier 2018


Ateliers d'écriture au cipM

Enfants (9 à 12 ans)
Les 24, 25, 26, 27, 31 octobre et 2, 3 novembre de 10h à 12h
Tarif : 5 € / atelier et visite de l'exposition

Adultes
Les samedis 2, 9, 16 décembre de 14h à 16h
Tarif : 30 € / cycle de 3 séances et visite de l'exposition



Places limitées

Réservations
• Atelier enfants : 04 91 14 58 38 / dgac-maaoa@marseille.fr
• Atelier adultes : 04 91 91 26 45 / steffen@cipmarseille.com



L’appel du large
— Sarah Kéryna et Esther Salmona

Que cherchait Jack London pour partir sans cesse en exploration et en voyage ? Pourquoi avoir baptisé son bateau le Snark ?

Le Snark, mot-valise venant de la contraction de snake (serpent) et shark (requin) ou de snail (escargot) et shark (requin) est un être indescriptible, créé par Lewis Caroll. Son poème La Chasse au Snark est une quête vers un invisible qui ne se livre jamais, qui ressemble en cela à ce qui anime les explorateurs et à ce qui a animé Jack London. Il existe une carte de la chasse au Snark, blanche, avec seulement quelques indications sur ses bords. Elle se trouve aussi au début d’Espèces d’espaces de Georges Perec.

À partir d’éléments gravitant par associations autour de le vie et de l’œuvre de Jack London, nous allons nous mettre en mouvement, en quête, accoster dans la langue, explorer et déployer plusieurs pistes :

- Le champ lexical de la navigation et de la marine : boussole, latitude, longitude, bâbord, tribord, voile, boot, naufrage, banquise, phare, navire, horizon... comme autant de balises, amarres, guidant l’écriture.

Ce champ lexical viendra croiser la notion de trajet, de traversée, et partant celle de cartographie.

- La cartographie appelle la toponymie : frayer autant dans le sens que dans le son des noms de lieux : île, détroit, archipel, lagon, lido, volcan… et, à partir de ceux accostés, visités, traversés par Jack London lors de ses périples, inventer son propre voyage imaginaire avec journal de bord, escales, péripéties, qui alimentera la carte.

- À partir du nom du Snark, et des animaux qu’il évoque, poser la question du monstre, de la chimère, de l’inconnu, de l’agencement, mais aussi de l’animal totem dont les qualités sont conférés à l’homme ou l’objet qui porte son nom, ainsi que ce choix de Jack London de convoquer le fantastique par l’entremise de son bateau.

Nous nous appuierons sur des textes de poètes et écrivains tels Jean Tardieu, Marie Borel, Michèle Métail, Jacques Roubaud, Georges Perec…, qui ont abordé la question du lieu, du voyage, de l'étrange et de l'étranger, du lointain, de la carte et de la cartographie…

 

MA COMMANDE
LETTRE D'INFO
CCP 33
ACTUALITÉ
expositions :
Miroslav Tichý
Emmanuel Hocquard
manifestations :
Lucille Calmel / Gaëtan Rusquet
résidences :
Marie de Quatrebarbes
ateliers :
L’appel du large
vient de paraître :
CCP 34-3
263
Miroslav Tichý

en écoute :
Ly Hoang-Ly
Jean-Pierre Bertrand
Estella Comellas
Daniel Charles
Jena Osman
Hélène Gerster
Christophe Tarkos
Shuntaro Tanikawa
Arno Calleja
Marie de Quatrebarbes

retour en haut de page Mentions légales Crédits Coordonnées retour en haut de page