centre international de poésie Marseille
ACCUEIL
 
LE CIPM
Présentation
Coordonnées
Adhérer
AUTEURS
PUBLICATIONS
[à télécharger]
Hors collection
CCP - cahier critique de poésie
CCP en ligne
Cahiers du Refuge
Le Refuge
Le Refuge en Méditerranée
Import / Export
Un bureau sur l'Atlantique
Actes de colloques
cent titres
[autres...]
Le Clou dans le Fer
PHONOTHÈQUE
RÉSEAU
Adresses
Liens

BIBLIOTHÈQUE

ARCHIVES
Expositions
Manifestations
Les Inédits
Résidences
Ateliers
Traduction
Conférences

EXPOSITIONS

Alix Cléo Roubaud


Si quelque chose noir & autres photographies
Imprimer cette page


du vendredi 2 avril au samedi 15 mai 2010

exposition consacrée à
Alix Cléo Roubaud

organisée à l'occasion de la réédition du Journal d'Alix (1979-1983) de
Alix Cléo Roubaud

et de la publication de l'intégrale 'le grand incendie de londres' de
Jacques Roubaud



Cette exposition est organisée à l'occasion de la réédition du journal d'Alix Cléo Roubaud et de la parution de l'intégrale 'le grand incendie de londres' de Jacques Roubaud.

• Alix Célo Roubaud, Journal d'Alix (1979-1983), Le Seuil, « Fiction & Cie », 2009.
• Jacques Roubaud, 'le grand incendie de Londre', édition intégrale, Le Seuil, « Fiction & Cie », 2009.

« Une image incomplète doit montrer qu’elle est incomplète »

Diffractée. Comme la lumière qu’elle cherche et modèle, Alix Cleo Roubaud est irrémédiablement diffractée. Les obstacles du temps, de la romance du souvenir font qu’elle nous parvient de façon ténue, diffuse. Murmurée dans l’œuvre de Jacques Roubaud, racontée par ceux qui l’ont connue, son être au monde est pluriel, somme des subjectivités et des mémoires. Seul son Journal, dans lequel elle se dit, est témoignage direct ; par ses mots, sa pensée nous est restituée, sa vision du monde surgit encore. Mais ce n’est qu’un temps donné, quelques années de 1979 à 1983.
Partie à la recherche de bribes de sa vie, de témoignages, d’images, j’ai aujourd’hui compris que la personne d’Alix Cleo Roubaud, sa vérité si l’on peut considérer qu’il n’y en a qu’une, est au creux d’une mosaïque. Mosaïque de paroles, d’idées ; éclats d’elle épars qu’il nous faut reconstituer. Tesselles que je collecte au fil des photographies, des témoignages et des lettres que je découvre. Pourtant elle continue à nous échapper. Comme pour ses images, essayer de connaître Alix c’est se confronter au hors-champ. L’à côté, l’indicible, le caché font partie d’elle et de son œuvre.

Hélène Giannecchini, extrait de Alix Cleo Roubaud : dualité de la lumière, in ' ' ' le Cahier du Refuge ' ' ' 188, avril 2010



© Alix Cléo Roubaud - Si quelque chose noir








voir aussi :
Alix Cléo Roubaud - Si quelque chose noir & autres photographies (Manifestations)


lire aussi :
Si quelque chose noir
188

 

MA COMMANDE
LETTRE D'INFO
CCP 33
ACTUALITÉ
expositions :
Quand pensez-vous ?
manifestations :
Les Usagers du cipM 2017
les inédits :
Inédits 2017
résidences :
Vincent Tholomé
vient de paraître :
262
CCP 34-1
L'hypothèse Tanger
Une aventure de Tanger

en écoute :
Ly Hoang-Ly
Jean-Pierre Bertrand
Estella Comellas
Daniel Charles
Jena Osman
Hélène Gerster
Christophe Tarkos
Shuntaro Tanikawa
Arno Calleja
Marie de Quatrebarbes

retour en haut de page Mentions légales Crédits Coordonnées retour en haut de page