centre international de poésie Marseille
ACCUEIL
 
LE CIPM
Présentation
Coordonnées
Adhérer
AUTEURS
PUBLICATIONS
[à télécharger]
Hors collection
CCP - cahier critique de poésie
CCP - dossier
Cahiers du Refuge
Le Refuge
Le Refuge en Méditerranée
Import / Export
Un bureau sur l'Atlantique
Actes de colloques
cent titres
[autres...]
Le Clou dans le Fer
PHONOTHÈQUE
RÉSEAU
Adresses
Liens

BIBLIOTHÈQUE

ARCHIVES
Expositions
Manifestations
Les Inédits
Résidences
Ateliers
Traduction
Conférences

CONFéRENCES

Colloque Black Mountain College

Imprimer cette page


du vendredi 29 juin au samedi 30 juin 2012

avec
Eszter Salamon, Rachel Stella, Jean-Pierre Cometti, Christian Tarting, Martin Richet, Frédéric Valabrègue, Joëlle Zask, Patrick Bouchain



Un événement 2012-2013, conçu et produit en partenariat avec Marseille Objectif Danse
Entrée libre sur réservation : 04 95 04 96 42
Vendredi 29 juin / 18h30-22h00
Samedi 30 juin / 15h00-19h00
Friche de la Belle de Mai / La Cartonnerie


-


Présentation :

Depuis leur création, marseille objectif DansE et le c ipM travaillent ensemble à la production de manifestations, parmi lesquelles nous citerons An Open Cage qui, durant un mois et demi, en 2008, a réuni autour des différents aspects de l’oeuvre de John Cage, le FIDMarseille, le Gmem, le Grim, Alphabetville, Radio Grenouille et Zinc /Ecm.

Ces événements, qui font état de nos réflexions respectives sur les fondements de mouvements artistiques majeurs, visent à mettre en perspective les influences et les prolongements de pensées qui irriguent la création contemporaine, afin de lui donner un éclairage particulier, propre à élargir et à affiner ses modes de perception et de compréhension.

Depuis plusieurs années, nous travaillons au projet Black Mountain College [1933-1957] qui nous fournit un champ d’investigation immense et encore très peu exploré.

Nous espérons que l’année Capitale Européenne de la Culture 2013, à Marseille, nous permettra d’en révéler toute la richesse, à travers, notamment, un deuxième colloque – enrichi –, une exposition et une manifestation (spectacles, lectures, films...) consacrés au Black Mountain College et à l’Art de la Performance.


Programme :

Vendredi 29 juin à 18h30 / Black Mountain College : introduction / Jean-Pierre Cometti
L’art américain souffre d’une forme particulière de méconnaissance et de malentendu qui se traduit tantôt par une amputation caractérisée de larges pans de son histoire, tantôt par une ignorance tacite ou délibérée des conditions qui ont porté au-devant de la scène les artistes et les oeuvres qui en sont tenus pour caractéristiques. L’expressionnisme abstrait offre, sous ce dernier rapport, un excellent exemple de la manière dont une expérience originale en vient à être privée, dans la représentation que nous en avons, des sources dont elle s’est nourrie, bien au-delà de l’image pourtant rémunératrice qui en a célébré les aspects artistiquement les plus novateurs.
[…]

Vendredi 29 juin à 21h00 / Dance For Nothing / solo dance de Eszter Salamon
Dans Lecture on Nothing [1949], John Cage affirmait, que : « Rien plus que rien ne pouvait être dit » ; il avait d’ailleurs commencé cette lecture en affirmant : « Je n’ai rien à dire et je le dis ». Dans le solo Dance for Nothing, Eszter Salamon récite la lecture originale de Cage et crée une chorégraphie de mouvements et de sons juxtaposés. Des mouvements pour eux-mêmes et par eux-mêmes, indépendamment du texte de la pièce. Utiliser les mots de la lecture comme musique et, parallèlement, performer une action selon une autre temporalité : principe d’interaction sans interférence cher à John Cage.

Samedi 30 juin à 15h00 / Black Mountain College : une experience ! / Jean-Pierre Cometti
Bien que la signification en ait été souvent ignorée, l’expérience de Black Mountain College [1933-1957] a joué un rôle important au regard des épisodes marquants de l’avant-garde américaine. Le contexte intellectuel dans lequel il a vu le jour, la contribution que lui ont apportée les artistes qu’il a accueillis, la liberté qui en a constitué le nerf majeur sont à la source des aspects les plus novateurs qui ont alors investi le champ artistique avant la Seconde guerre mondiale et dans les années qui l’ont suivie, lorsque New York a pris la place que l’on sait sur la scène artistique mondiale.
[...]

Samedi 30 juin à 15h30 / Composition par champ : le vers projectif à Black Mountain / Martin Richet
Je voudrais faire deux choses : d’abord, essayer de montrer ce qu’est le vers projectif ou ouvert, ce qu’il implique, dans son acte de composition, comment, distingué du vers non-projectif, il s’accomplit ; et, ii, suggérer quelle posture vis-à-vis du réel peut faire naître de tels vers, ce que fait cette posture, au poète comme à son lecteur.
[...]

Samedi 30 juin à 16h00 / Peut-on parler d'une "French Touch" à Black Mountain College ? / Rachel Stella
L’école expérimentale Black Mountain College est connue comme creuset de l’avantgarde. Généralement on cite les préceptes de John Dewey et du Bauhaus comme modèles pédagogiques. Mais on fait rarement état de l’influence des artistes français.
[…]

Samedi 30 juin à 16h30 / Se taire est un récit / Christian Tarting
On pourra fêter, le 29 août prochain, le cinquantième anniversaire de la création de 4’33’’. (Qui ne fut pas donnée alors au Black Mountain College mais en reflète parfaitement l’esprit.)
Célébrissime, l’oeuvre dite silencieuse de John Cage a suscité un nombre considérable de commentaires – une bien large part d’entre eux n’évitant pas les errances interprétatives, les considérations pelliculaires ou le pur et simple contresens.
[…]

Samedi 30 juin à 17h00 / Brecht et les "Events" / Frédéric Valabrègue
Mon intervention portera sur l’event de George Brecht, mot comprenant le hasard et le temps.
Elle ne sera liée au Black Moutain College que d’une façon indirecte par John Cage et par une conception du silence qu’il a initiée.
Je m’intéresserai aux performances et aux objets de George Brecht comme continuant la même écoute.

Samedi 30 juin à 17h30 / Comment enseigner ? / Joëlle Zask
Le Black Mountain College fut un lieu dévolu à l’enseignement. La théorie de l’éducation de John Dewey, qui occupe une position intermédiaire entre inculquer et laisser faire, en fut une source majeure d’inspiration. Dans mon exposé, je présenterai quelques aspects de cette éducation en partant d’un propos de John Cage : « enseigner est rendre les étudiants courageux par rapport à leurs propres expériences et idées... ».




lire aussi :
212 (Black Mountain College)

sur internet :
Eszter Salamon
Marseille Objectif Danse

 

MA COMMANDE
LETTRE D'INFO
CCP 33-4
ACTUALITÉ
expositions :
Les invités
manifestations :
Les Carnets d’Eucharis
ateliers :
Atelier à la Médiathèque Albert Camus
vient de paraître :
CCP 33 — DOSSIER
259
CCP 33-4

en écoute :
Ly Hoang-Ly
Jean-Pierre Bertrand
Estella Comellas
Daniel Charles
Jena Osman
Hélène Gerster
Christophe Tarkos
Shuntaro Tanikawa
Arno Calleja
Marie de Quatrebarbes

retour en haut de page Mentions légales Crédits Coordonnées retour en haut de page