centre international de poésie Marseille
ACCUEIL
 
LE CIPM
Présentation
Coordonnées
Adhérer
AUTEURS
PUBLICATIONS
[à télécharger]
Hors collection
CCP - cahier critique de poésie
CCP en ligne
Cahiers du Refuge
Le Refuge
Le Refuge en Méditerranée
Import / Export
Un bureau sur l'Atlantique
Actes de colloques
cent titres
[autres...]
Le Clou dans le Fer
PHONOTHÈQUE
RÉSEAU
Adresses
Liens

BIBLIOTHÈQUE

ARCHIVES
Expositions
Manifestations
Les Inédits
Résidences
Ateliers
Traduction
Conférences

CONFéRENCES

Pop Fiction

Imprimer cette page


le jeudi 25 octobre 2012, à 18h30

Une conférence de
Olivier Sécardin



Une conférence programmée dans le cadre de la Semaine de la Pop Philosophie - saison IV.
Une programmation des Rencontres Place Publique, du 22 au 27 octobre 2012.
Les Rencontres Place Publique - 1, place de Lorette - 13002.


-

Présentation :

Si la question de la musique « n’est jamais la question de la seule musique », comment l’entendre d’une autre oreille ? Sujet sensible car quelle que soit la musique que nous écoutons, nous percevons toujours infiniment plus que des sons. Il suffit de penser à la façon dont Michael Jackson incarne la pop. Thriller (1983), son clip le plus célèbre, a duré plus qu’on ne le croit. Thriller n’est pas seulement le chef d’œuvre du roi de la pop, il est sa métamorphose en roi de la pop. Le test de son existence. Bête de scène promue monstre de foire, « Bambi », désincarné (inauthentique) et dénaturé au possible (où l’instinct ne joue plus son rôle), est consolidé à jamais dans sa position historique de roi de la pop. Dans ses rêves, il est marié à Lisa Marie Presley, la fille unique du King ; en monarchie pop, il est l’époux légitime et symbolique de Madonna. Faire jouer le rock contre la pop est sans doute un jeu d’enfant mais alors à quoi joue-t-on, sérieusement ? Et sauver les apparences suffit-il à remporter le jeu ? Désolidarisée au possible, la pop est capable de tout, sauf de fidélité. Dans la pop, tout est possible, rien n’est vrai, tout est réel, les apparences sont sauves en tant qu’apparences. C’est pourquoi Madonna, la reine de la pop, sera toujours plus proche de l’opéra que du rock (la voix en moins). Dans le rock, le corps est la performance, pas l’élément technique de la performance : ce qui fait aussi qu’il y a quelqu’un plutôt que personne.

Olivier Sécardin




lire aussi :
216

sur internet :
Les Rencontres Place publique

 

MA COMMANDE
LETTRE D'INFO
CCP 33
ACTUALITÉ
expositions :
Miroslav Tichý
vient de paraître :
CCP 34-2
263
Miroslav Tichý

en écoute :
Ly Hoang-Ly
Jean-Pierre Bertrand
Estella Comellas
Daniel Charles
Jena Osman
Hélène Gerster
Christophe Tarkos
Shuntaro Tanikawa
Arno Calleja
Marie de Quatrebarbes

retour en haut de page Mentions légales Crédits Coordonnées retour en haut de page