centre international de poésie Marseille
ACCUEIL
 
LE CIPM
Présentation
Coordonnées
Adhérer
AUTEURS
PUBLICATIONS
[à télécharger]
Hors collection
CCP - cahier critique de poésie
CCP en ligne
Cahiers du Refuge
Le Refuge
Le Refuge en Méditerranée
Import / Export
Un bureau sur l'Atlantique
Actes de colloques
cent titres
[autres...]
Le Clou dans le Fer
PHONOTHÈQUE
RÉSEAU
Adresses
Liens

BIBLIOTHÈQUE

ARCHIVES
Expositions
Manifestations
Les Inédits
Résidences
Ateliers
Traduction
Conférences

LE REFUGE EN MéDITERRANéE


Anne Kawala

De la rose et du renard, leurs couleurs et odeurs,

Imprimer cette page

cipM, octobre 2012
ISBN : 978-2-909097-98-5




commander




Anne Kawala a été accueillie par le cipM en résidence à Saïda et Beyrouth
avec l'aide de la Mission culturelle française au Liban et de la Fondation Hariri
lors de l'automne 2011


-

Extrait :

Rose et renard, entrelacés, ombrent et pierrent
Le retour à l’idéal, le retour de l’idéal, deux répétitions toujours répétées
Obsédients, les signes surprisent signifiants ET signifiés

Entre les lèvres, un espace, entre les lèvres des plaies, toutselie,
Un espace, cet, n’a pas été encore trouvé, ﻭ en définir sa rigueur
Tendue vers, vers, vers, dans la page revient et part, doubles latéralités

Perfection de langues mortes au quotidien comme
Jamais jamais n’a été tant possible, autant autorisé, résister
Jusqu’aux métaphores cassacadant
Leurs eaux, en encre, en sang, en la ruine de larmes aux piquantes odeurs


Aux portes et aux jardins, leurs fontaines racinent au coeur, au coeur de,
Rose ou renard, loup et cerf, fleurs d’orangers, dont les pétales confits
Sur les langues fondent, en un érotisme qui ne peut se déparer
Du politique, quand naissance, lieu et raison, conflit

Ouvert, l’espace n’est pas encore crée,
Il faudra ceux qui entre les lettres détachées ne détruisent les mots,
Ceux du retour, la ligne, le vers, le souffle, du sud à gauche montera,
Virgule, des printemps
Pour combler et construire ce qui entre les membres,
Sexués et marcheurs, qui embrassent et étouffent,
Là où l’apparence s’échappe, entre
En volutions puissantes

Rose ou orange, aucune humeur ne s’y suffit, mêlemêmement,
C’est aussi sable, nuage, mer, poussière, vague,
Voilà, les plis infinis sont baroques, mixunissent répétition et déploiement
Du regard qui regarde le regard regardé,
Au miroir porté, du passage au passage, la limite est réfringente,
La mort comme la vie, omniprésente le quotidien











commander par chèque
(14.00 € TTC)




voir aussi :
Anne Kawala (Résidences)

écouter :
Anne Kawala, Esther Salmona

 

MA COMMANDE
LETTRE D'INFO
CCP 33
ACTUALITÉ
expositions :
Les invités
Les invités
manifestations :
Dimitri Bortnikov
Éditions Contrat Maint
Revue fondcommun, séance publique de travail
résidences :
Vincent Tholomé
vient de paraître :
260
CCP 33-5
CCP 33

en écoute :
Ly Hoang-Ly
Jean-Pierre Bertrand
Estella Comellas
Daniel Charles
Jena Osman
Hélène Gerster
Christophe Tarkos
Shuntaro Tanikawa
Arno Calleja
Marie de Quatrebarbes

retour en haut de page Mentions légales Crédits Coordonnées retour en haut de page